Event

Projet E-com@africa: Le Ministre Mamadou SANOGO s'enquiert de l’état d’avancement des travaux

  • 17-01-2020
  • UPU

Dans le cadre des préparatifs du Congrès de l’Union Postale Universelle (UPU) qui se tiendra en Côte d’Ivoire en Août prochain, le Ministre de l’Economie Numérique et de la Poste, Monsieur Mamadou SANOGO était dans la matinée du vendredi 17 janvier 2020 à Pk 26 sur l’autoroute du Nord pour s’enquérir sur l’état d’avancement des travaux du projet E-com@africa.

 

Le projet E-com@Africa est une initiative de l’Union Postale Universelle (UPU) lancé le 3 décembre 2018 à la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) Plateau. Il vise à encourager la mise en place de hubs de plateformes logistiques dédiées, mettant à profit le réseau postal et les produits postaux pour la logistique, la distribution, les retours et les paiements transfrontaliers sur le continent africain.

Aujourd’hui, avec l’évolution du secteur postal, Il y a moins de demande au niveau des courriers classiques mais plus de demandes au niveau des paquets. A travers le commerce électronique, le volume des commandes s’accroît de jour en jour. Les paquets commandés doivent être conditionnés dans des endroits avec des technologies avancées qui utilisent des systèmes de lecteurs laser, des technologies qui permettent de rediriger des millions de paquets traités à l’heure et acheminés dans les bonnes destinations.
Cela requiert d’abord la création d’entrepôts puis la mise en place d’un système digital intégré, inclusif et innovant qui permet de contrôler les flux de tous les opérateurs postaux.

C’est la première phase qui est en cours avec la construction de ces entrepôts sur une superficie de cinquante (50) hectares par l’entreprise GCC Services. Les travaux sont bien avancés. Madame TANGARA SYLLA Fanta qui dirigeait la visite a rassuré que tout sera fin prêt en avril prochain. Toute chose qui a réjoui le Ministre de l’économie Numérique, Mamadou SANOGO.
« Après cette première phase de mise à disposition des entrepôts, il va falloir y installer tous les autres systèmes digitaux qui permettent de contrôler et gérer le flux des commandes. On peut se demander qui va en être utilisateur. Il y a le premier opérateur national, la Poste de Côte d’Ivoire et tous les autres opérateurs privés et publics qui agissent dans le domaine du e-commerce. Ils pourront utiliser la même plateforme avec la garantie d’un service fiable. Cela demande un espace approprié. Nous sommes donc impressionnés » a expliqué le ministre de l’Economie Numérique, Mamadou SANOGO.

Pour lui, cette première phase permettra déjà à l’équipe projet de l’UPU, qui viendra à Abidjan, de constater que la Côte d’Ivoire est capable de respecter ses engagements de recevoir cette plateforme de e-Commerce.
Il faut rappeler que pour ce projet, cinq (5) pays ont été identifiés pour servir de locomotives, à savoir la Côte d’Ivoire pour l’Afrique de l’Ouest, la Tunisie pour l’Afrique du nord/Maghreb, le Cameroun pour l’Afrique du Centre, le Kenya pour l’Afrique de l’EST et l’Afrique du Sud pour l’Afrique Australe.

Actualité :